X

IRSC 2016

Nous vous rappelons que le 26e Congrès international de la sécurité ferroviaire, the International Railway Safety Council (IRSC) se tiendra du 2 au 7 octobre 2016 en France, à l'hôtel Pullman Bercy, Paris...

Les faits marquants de l'incidentologie et de l'accidentologie en 2016
 
BEUVEILLE (54)

Le 14 janvier 2016, en raison du verglas, un ensemble routier ne parvient pas à s’arrêter au passage à niveau n° 49 et est percuté par un train de fret. Le camion est détruit et 21 wagons déraillent. Le conducteur du camion et le conducteur du train ne sont que légèrement blessés. Le BEA-TT a déclenché l’ouverture d’une enquête technique sur cet accident qui n’a relevé aucune anomalie du système ferroviaire.
 
SAINT-AUNES (34)
Le 17 août 2016, un TER percute un arbre tombé sur la voie en raison d’un violent orage à Saint-Aunès. Le bilan est de huit blessés légers et un blessé grave. Les dégâts sur le train et les infrastructures ferroviaires sont importants. Le BEA-TT a déclenché l’ouverture d’une enquête technique sur cet accident qui n’a relevé aucune défaillance du système ferroviaire.
 
AIX EN PROVENCE (34)
Le 15 septembre 2016, un camion semi-remorque est heurté par un train transportant des voyageurs sur le passage à niveau n° 107 non repris au Programme de sécurisation national des passages à niveau (PSN). Le tracé de la route est tel que celle-ci est interdite aux véhicules de plus de deux mètres de large. Ne respectant pas la signalisation routière, le conducteur s’est imprudemment engagé et s’est retrouvé obligé de manœuvrer sur le platelage à l’arrivée du train. Cette collision a blessé légèrement huit personnes.
 
Entre BREILLANT et JONZAC (17)
Le 13 décembre 2016, neuf ruptures de rail sont découvertes suite à un plat découvert sur la roue d’un train de fret. Le BEA-TT a ouvert une enquête technique sur cet événement.
 
ANTIBES (06)
Le 26 décembre 2016, un TER talonne une aiguille sur un itinéraire convergent établi pour un TGV, en raison d’un non-respect de la signalisation par le conducteur et de la non-prise en compte par le système embarqué de l’information d’arrêt émise par les balises KVB. Le BEA-TT a ouvert une enquête technique sur cet événement.