X

Envie de rejoindre un acteur incontournable du monde ferroviaire ? 

Vous souhaitez développer un réseau de correspondants européens, rédiger et négocier des accords internationaux en faveur de l’interopérabilité ferroviaire, effectuer des benchmarks sur les meilleures pratiques de sécurité au-delà de nos frontières, mettre votre expertise ferroviaire au service de l’élaboration du cadre réglementaire national et européen, anticiper les évolutions technologiques et leurs impacts ?

AFFICHER LES ACTUALITÉS PAR

18 septembre 2022

Délivrance des autorisations par type des Régiolis Grand Est PPG BB Périurbain (B83600L) et PPM BB Régional (B84800M)

L'EPSF a délivré, le 16 septembre 2022, les autorisations par type des Régiolis PPG BB AL6 Périurbain (Porteur Polyvalent Gros Bimode, Bicourant, 6 caisses) et PPM BB LO2 (Porteur Polyvalent Moyen, Bimode, Bicourant, 4 caisses) en configuration STR (Situation Technique de Référence) 13200 en unité simple (US) et en unité multiple (UM) jusqu’à trois éléments (UM3) pour la variante PPG et jusqu’à quatre éléments (UM4) pour la variante PPM. Ces UM peuvent être homogènes et hétérogènes avec d’autres variantes du parc Régiolis ayant un STR identique.
  
Cet automoteur est apte à circuler sur les lignes conventionnelles du Système Ferroviaire à la vitesse maximale de 160 km/h sous électrification 25 kV alternatif 50 Hz et 1,5 kV continu (y compris sous caténaire midi) et équipées des systèmes de signalisation suivants :
- « Crocodile »,
- KVB,
- ETCS niveau 1.
 
Ces deux automoteurs (PPG BB AL6 et PPM BB LO2) sont dérivés respectivement du matériel Régiolis PPG BB périurbain catégorie A (B83500L) et PPM BB Régional catégorie A (B84500M) qui ont fait l’objet d’Autorisation de Mise en Exploitation Commerciale (AMEC) délivrée par l’EPSF le 6 mars 2015.
 
Ces nouveaux matériels seront mutualisés et exploités dans toute l’étendue de la Région Grand Est.
26 août 2022

Autorisation de la mise en service de la Rive droite du Rhône en Occitanie

Le 26 août 2022, l’EPSF a délivré l’autorisation de mise en service (AMS) de la Rive droite du Rhône en Occitanie (lignes n° 800 000 et n° 810 000).
 
Cette ligne en double voie électrifiée exploitée en Block Automatique Lumineux était encore ouverte à la circulation des trains de marchandises. Fermée au trafic voyageurs depuis 1973, elle a nécessité l’aménagement des gares de Bagnols-sur-Cèze et Pont-Saint-Esprit et le traitement des passages à niveau à proximité.
 
Cette première phase de réouverture au trafic voyageurs permet désormais la circulation des trains entre Avignon et Pont-Saint-Esprit à raison de quatre allers-retours par jour à une vitesse comprise entre 100 et 140 km/h. La phase cible, prévue à l’horizon 2026 permettra la desserte des six autres points d’arrêt que comprend la ligne (Laudun-l’Ardoise, Roquemaure, Villeneuve-lès-Avignon, Aramon, Remoulins-Pont-du-Gard et Marguerittes).
10 juin 2022

Le rapport d'activité annuel 2021 de l'EPSF est publié !

Retrouvez les événements marquants, les activités, les projets innovants, les accords de partenariat et l'actualité réglementaire qui ont marqué la vie de l'EPSF en 2021.

 
 
AU SOMMAIRE

  • L'EPSF, autorité française de sécurité ferroviaire
  • La sécurité ferroviaire en 2021
  • Les activités
  • Les chiffres clés
  • Dans les coulisses de l'établissement
  • Les annexes

 
Télécharger le document
 

 

 

10 juin 2022

Rappel de l'échéance de la mise en conformité des terminaux GSM-R au 30 juin 2022

Dans le cadre du plan d’action visant à résoudre les problèmes d’interférence entre le GSM-R et les services de téléphonie mobile publiques, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) a imposé la mise en conformité des terminaux GSM-R installés à bord des trains à la norme ETSI TS 102 933-1 v1.3.1 par sa décision n° 2016-0941 du 19 juillet 2016.
  
Initialement fixée au 31 décembre 2021, la date limite de mise en application de cette disposition a finalement été reportée au 30 juin 2022. Passé cette échéance, les contraintes qui pesaient sur les opérateurs de réseau mobile pour limiter les interférences devraient être levées.
  
À cette date, les entreprises ferroviaires et les gestionnaires de l’infrastructure qui n’auraient pas procédé à la mise en conformité requise devront évaluer les risques liés à cette situation nouvelle dans le cadre de leur système de gestion de la sécurité, en application des dispositions du règlement (UE) n° 402/2013 de la Commission du 30 avril 2013, et prendre les mesures adéquates en vue de garantir la sécurité des circulations qu’ils assurent.
 
L’EPSF pourra être amené, au cours des contrôles qu’il assure, à vérifier la mise en œuvre effective de ces dispositions.
9 juin 2022

Rencontre annuelle entre l'ART et l'EPSF ce 8 juin

Ce mercredi 8 juin s’est tenue, au siège de l’Autorité de régulation des transports, la rencontre annuelle entre l’Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) et l’Autorité de régulation des transports (ART).
 
En présence de Laurent Cébulski, directeur général de l’EPSF, de Jordan Cartier, secrétaire général de l’ART, et de représentants des services des deux entités, cette rencontre a été l’occasion d’aborder des sujets d’intérêt commun dans le secteur ferroviaire, et plus généralement sur l’organisation et le fonctionnement de l’EPSF et de l’Autorité.